Les symptômes psychiques et comportementaux

Tristesse et désespoir

lesymptomespsyetcompLa tristesse et le désespoir font partis des symptômes de la dépression. Ils sont généralement associés à des pensées négatives comme « je n'en peux plus », « je ne vais pas m'en sortir », etc. Ce sentiment de tristesse devient le filtre à travers lequel la personne dépressive voit le monde : elle rumine des pensées négatives ainsi qu'échecs et frustrations.

Perte d'intérêt et de plaisir

L'individu en épisode dépressif ressent une perte d'intérêt et de plaisir significatif. La capacité à prendre du plaisir dans les loisirs, en famille, au travail disparaît petit à petit. Tout devient gris, ennuyeux et sans intérêt. Les hobbies, les rencontres entre amis, soirées au cinéma ou en amoureux, le bricolage, etc. deviennent des tâches lourdes et pesantes. La personne dépressive peut ne plus ressentir de plaisir (anhédonie) à la réalisation des activités anciennement agréables et plaisantes. L'intérêt pour son apparence physique peut disparaître, un laisser aller avec même un manque d'hygiène peuvent s'installer. « Pourquoi me lever, me laver, m'habiller... » « À quoi bon ?»
Une perte de sens et un sentiment de vide peuvent s'installer : «Je ne sens plus rien».

Retrait social et isolement

Un retrait social et un isolement progressif peuvent s'installer. La personne en dépression se coupe petit à petit du monde extérieur et peut se tourner vers des substances comme l'alcool, les médicaments ou les drogues jusqu'à la dépendance. Il y a une recherche d'évasion et de soulagement à travers la consommation de ces substances.

Pensées négatives ou pensées autour de la mort

La dépression, dans certains cas, peut mener au passage à l'acte auto-ou hétéro agressif soit des violences physiques sur soi-même ou sur les autres jusque, dans les cas extrêmes, à une tentative de suicide.

Conseils à l'entourage

Que faire si le malade veut être seul ?
Les personnes déprimées ont parfois envie d'être seules et cela peut se comprendre mais il n'est pas conseillé qu'elles s'isolent trop longtemps.

Quelques phrases pour soutenir votre proche
« Tu n'es pas fautif(ve) ni responsable de ce qui t'arrive. Nous sommes tous autour de toi pour t'aider à t'en sortir et tu t'en sortiras. »
« Je vais t'aider, tu peux compter sur moi pour faire les démarches nécessaires auprès de ton employeur et de la mutuelle. »
« Je suis prêt à t'écouter si tu as envie de parler ou à rester près de toi sans rien dire si tu le désires. Nous avons tous envie que tu guérisses. »



Retour à la page précédente

Le rôle de l'entourage

roleentourage

Tous nos outils